De quel Outsourcing nous parlerons en 2019?

De quel Outsourcing nous parlerons en 2019?

On prévoit que  70% des entreprises vont sous-traiter davantage dans les prochaines années.

35% de ces entreprises auraient l’intention de le faire de manière significative. À cet égard, 84% des fournisseurs de services s’attendent à une croissance du secteur de la sous-traitance et 37% à une croissance remarquable.

En 2017, le secteur mondial traditionnel de l’outsourcing a généré des revenus de 88,9 milliards de dollars. La valeur totale des contrats du marché de l’externalisation des technologies de l’information (IT) s’est élevée à 64,3 milliards de dollars. Les analystes prévoient que ce chiffre atteindra plus de 409 milliards de dollars d’ici 2022.

Ces perspectives de croissance du secteur  sont prometteuses pour les clients et les fournisseurs. Cependant, une croissance est souvent accompagnée par une complexité.

À mesure que le marché devient plus complexe, les compétences, l’expérience et la formation font souvent défaut, sont obsolètes ou totalement incohérentes. De même, avec un nombre impressionnant de nouveaux entrants sur le marché, les offres de services ne sont pas clairement différenciées et souvent mal définies. Les fournisseurs de service se réveilleront chaque matin sur un nouveau marché. Comment peuvent-ils suivre le rythme ?

1- 2019: L’externalisation: plus qu’un moyen pour réduire les coûts :

Au-delà de l’objectif relatif à la réduction des coûts, les relations entre les entreprises et les fournisseurs de services sont en train de passer de conditions contractuelles ayant attrait au services fournis à une relation de collaboration et de co-innovation; les entreprises recherchent des fournisseurs qui agissent comme des partenaires dans ce processus de transformation et explorent de nouvelles façons de collaborer afin de créer ensemble une nouvelle valeur commerciale ».

2- Plus de « talents sharing »:

Nous nous attendons à voir un plus grand nombre de fournisseurs offrant des services d’externalisation à distance à partir de zones géographiques offrant des talents confirmés. A Proxym notre modèle nearshore a été adopté rapidement par une myriade d’entreprises en Europe cherchant à faire évoluer rapidement leurs besoins informatiques sans avoir à faire face aux dépenses supplémentaires liées au recrutement à temps plein des ressources ni aux difficultés liés à la recherche de ces talents aux compétences particulièrement demandées… En outre, à mesure que l’investissement dans le digital continue de se renforcer, l’offre de “skills as a service” disponible sur l’autre côté de la méditerranée devient encore plus rentable; le tout en fournissant des talents très compétitifs.
Chez Proxym, nous avons montré la voie  pour suivre cette tendance et nous avons affiné notre modèle de nearshoring plus pour nous assurer de pouvoir fournir une solution informatique complète basée sur la valeur, utilisant des ressources à la fois aux compétences multidisciplinaires et confirmées.

3- Plus de “centricité” client

Outre les préoccupations techniques liées à l’association avec la technologie d’intelligence artificielle, le développement est de plus en plus axé sur une approche centrée sur le client. En effet, l’amélioration de l’expérience du client final ne dépend plus uniquement des approches connues de l’entreprise mais tout le réseau de partenaires doit partager la même vision et respecter le même niveau d’exigences. Cette vision est de plus en plus intégrée chez les fournisseurs de services IT qui commencent à veiller à fournir une expérience unique aux clients/utilisateurs finaux.

4- Progressive Web Apps (PWA)

La plupart des experts prévoient que les applications Web progressives constitueront les plus grandes tendances en matière d’externalisation en 2019. Les développeurs de Google et de Microsoft ont déjà intégré les PWA dans leurs versions de développement de navigateur. De plus, les entreprises du secteur de la santé, des banques et du commerce électronique seront les premières à utiliser le logiciel basé sur PWA. Des applications Web progressives peuvent être développées à faible coût.

5- Pour résumer…

Pour ceux qui choisissent d’externaliser leurs opérations, la grande majorité d’entre eux choisissent de renforcer leurs partenariats BPO (business process outsourcing). Une fois l’investissement réalisé dans le partenariat, les deux parties doivent se consacrer à l’amélioration de la relation. La gestion de la communication, l’amélioration de la productivité, le contrôle des coûts et l’amélioration de la technologie sont des défis constants et surtout partagés dans les relations BPO.

Les meilleurs partenaires BPO travailleront ensemble pour évaluer les performances, avec un chemin à suivre clairement défini pour franchir chaque étape et proposer des stratégies de collaboration efficaces.. Les fournisseurs de services IT doivent disposer de l’expérience, de ressources stables, des bonnes technologies, et de process prouvés et validés pour prendre en charge less opérations actuelles et futures. En bref, les fournisseurs de BPO sont des partenaires stratégiques qui doivent disposer d’une gestion maîtrisée, d’une communication efficace, d’outils, de technologies, de KPIs et d’un personnel compétent.

Recent Posts

Start typing and press Enter to search